Accueil Critiques Jeux vidéo / Internet Call of Cthulhu, Dark Corners of the Earth

Oct

2009

Call of Cthulhu, Dark Corners of the Earth PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Dominique SIGNORET   

 

Un jeu de Bethesda Softworks édité par Ubisoft (sortit en 2006)

 

Dans ce jeu inspiré de l'œuvre de H. P. Lovecraft, vous incarnez Jack Walters, un détective privé engagé pour enquêter sur un cambriolage dans la petite ville d'Innsmouth. Une affaire banale, voir même insignifiante mais qui ne tarde pas à se transformer en cauchemar au fur et à mesure que vous découvrez la terrible vérité concernant Innsmouth et la famille Marsh, qui contrôle la ville. L'ambiance des histoires de Lovecraft est très bien restituée, on en retrouve de nombreux éléments et le scénario s'intègre même dans la chronologie de certains récits du maître. Les fans se sentiront en terrain familier.

Le jeu tient à la fois de l'enquête et du FPS. Pour la partie enquête, vous devrez rassemblez des informations et des objets qui vous permettront de progressez, résoudre des énigmes et activer des mécanismes. Rien d'original mais ça reste sympathique. Coté FPS, vous avez naturellement une panoplie d'armes à votre disposition, mais attention il s'agit d'armes qui étaient utilisées à l'époque de Lovecraft (années 1920-1930), donc pas de fusil d'assaut ni de lance-roquettes, toutefois vous aurez le plaisir d'utiliser la célèbre mitraillette Thompson... et quelques artefacts extraterrestres. Au début du jeu, vous n'avez pas d'armes, tout ce que vous pouvez faire c'est vous cacher ou bien fuir. Vous mettrez un certain temps avant de trouver de quoi vous défendre, et encore cela ne sera pas d'une grande utilité contre certaines créatures. Les combats sont meurtriers (surtout pour vous) car la moindre blessure se répercute sur la jouabilité : vos gestes deviennent maladroits, votre vision s'obscurcit, vous vous déplacez moins vite. Et comme l'utilisation des trousses de premiers soins prend un certain temps, il est hors de question de vous soigner au cours des combats. De plus, vous ne pouvez sauvegarder la partie qu'à certains endroits, signalés par des Signes des Anciens. Tout cela rend le jeu très réaliste et particulièrement angoissant.

 

Dark Corners of the Earth

Mais la grande originalité de ce jeu est qu'il intègre un système de gestion de la santé mentale. Lorsque vous êtes confronté à des situations effrayantes ou des créatures monstrueuses, cela a un impact sur votre état mental et des troubles apparaissent : vision distordue, tremblements nerveux, hallucinations visuelles et auditives. Le seul fait de voir un monstre peut s'avérer aussi dangereux que de l'affronter physiquement. Suivant ce principe, même des éléments de décor peuvent constituer une menace. En cas de perte trop importante, c'est la folie ou le suicide qui vous guettent, une fin courante dans les histoires de Lovecraft. Il convient donc de ne pas progresser trop vite afin de laisser à ce pauvre Jack le temps de retrouver son calme.

Jack Walters

Jack Walters

 

Techniquement le jeu est plutôt bien réalisé même si il ne révolutionne pas le genre. Au niveau visuel, on est plongé dans une atmosphère sinistre et oppressante à souhait, certains décors abondent en détails horribles qui mettront vos nerfs à rude épreuve. Les effets consécutifs des blessures et de la perte de santé mentale sont très réussis et très éprouvants. Pour les ennemis, en revanche, on aurait aimé que cela soit plus travaillé, par exemple la population d'Innsmouth se résume à quelques personnage-types dupliqués un peu trop souvent. De plus l'intelligence artificielle n'est pas toujours très performante. C'est dommage. Coté jouabilité, le jeu est assez agréable, on contrôle bien le personnage de Jack Walters mais il faut reconfigurer certaines touches pour plus d'efficacité. La progression est régulière, avec de temps en temps des moments un peu plus délicats à passer et d'autres qui sont moins intéressants (voir agaçants), nécessitant plus d'adresse que de réflexion. En conclusion, un bon jeu développant une ambiance réellement palpable et immersive, qui devrait sérieusement malmener votre santé mentale. À conseiller aux aficionados de Lovecraft et à tous ceux qui voudraient découvrir son univers.

Commentaires
Ajouter un nouveau Rechercher
Ecrire un commentaire
Nom:
Email:
 
Website:
Titre:
BBCode:
[b] [i] [u] [url] [quote] [code] [img] 
 
 
:angry::0:confused::cheer:B):evil::silly::dry::lol::kiss::D:pinch:
:(:shock::X:side::):P:unsure::woohoo::huh::whistle:;):s
:!::?::idea::arrow:
 
Saisissez le code que vous voyez.

3.23 Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved."

Mise à jour le Dimanche, 11 Octobre 2009 17:02
 

Ajouter un Commentaire

Votre commentaire sera affiché après validation par un administrateur.


Code de sécurité
Rafraîchir

Les Bâtisseurs de Rêves, Powered by Joomla! and designed by SiteGround web hosting